Et si les centrales étaient hors la loi?

Guillaume Blavette

Le 2 août à la salle des fêtes de Baupte

La conférence

1’30 » Se poser la question de la légalité des centrales nucléaires est une question qu’on ne se pose que depuis Fukushima (2011) en France
On est dans un état de droit
2’20 » Le maître d’ouvrage (ici EDF) fait une demande d’autorisation de création pour l’EPR qui finalement donne lieu à une décision gouvernementale parce qu’il s’agit d’un décret, ce qui est spécifique au nucléaire.
3’17 » – Première étape peu simple – Obtenir le droit de voir les décrets d’autorisation et leurs annexes dans leur totalité.
4’20 » – Depuis Fukushima, le réseau Sortir du Nucléaire, puis Greenpeace ont embauché des juristes.
5’30 » – De l’importance du code de l’environnement, accompagné aujourd’hui de la charte de l’environnement, préambule à la constitution.
6’00 » – De la surveillance citoyenne.
6’40 » – Le dépôt de plainte et en particulier  pour des dépassements des autorisations de rejets.
8’15 » – 8 condamnations déjà d’EDF sur des dépassements des autorisations de rejets de tritium.
Ce pourquoi le tritium est un marqueur de l’activité nucléaire.
11’05 » – La loi de transition énergétique donne à l’ASN des bases, certes fragiles et peu élevées, d’un pouvoir de police.
13’00 » – Changement de l’image de l’anti-nucléaire depuis que la lutte se déplace devant les tribunaux.
15’20 » – Quitter le macro-discours et aider nos interlocuteurs à savoir de quoi on parle quand on discute du nucléaire. Utiliser les leviers du droit pour faire en sorte que les gens s’interrogent.
17’40 » – Faire de la juris-prudence pour faire avancer le droit nucléaire.
19’50 » – Révéler les irrégularités implique une augmentation des coûts de maintenance d’EDF qui doit s’assurer qu’ils demeurent dans le droit nucléaire.

 

Qui a intérêt à la division des forces?

Qui a intérêt à la division des forces?

Corinne Lepage

Intervention résumée sur vidéo uniquement, la conférence qui était programmée pour le 23 août n’ayant pas pu avoir lieu.

Un EPR, deux EPR, trois EPR? Pourquoi un EPR à Penly ou ailleurs ?

Le 15 août à la salle des fêtes de Boissy Lamberville – 18h30
Jean-Luc Fossard – Stop EPR, ni à Penly, ni ailleurs

En 2 minutes 20, le teaser

La conférence

Tchernobyl et l’institut Belrad, Une vraie radioprotection en territoire contaminé est-elle possible ?

le 14 août à la salle des fêtes de Courtonne la Meurdrac – 18h30
Annick Grandsire – Enfants de Tchernobyl Belarus

En 1 minute 40, le teaser – La radioprotection est possible mais il faut des moyens: 29 personnes pour toute la Bielorussie c’est insuffisant.

 

La conférence

0’58 – Le créateur de l’institut belrad: le DR Nesterenko

2’50 – Le 26 avril 1986, Accident: établissement d’un périmètre de 20 km autour de la centrale!…

3’45 – Mesures  de contamination

4’30 – Question de l’évacuation de la population

6’00 – la carte de radioactivité

7’25 – Les maladies constatées

8’00 – 370 centres locaux de contrôle

10’00 – La cure de pectine: les bouteilles de vitapec

11’42 – Le fils reprend l’institut à la mort de son père

14’10 – Création de l’association « les enfants de Tchernobyl »

15’00 – Les camions laboratoires

16’00 – Le fauteuil de mesure de rayons gamma

17’44 – La carte de contamination

19’28 – Le livre « après l’accident atomique »

20’38 – Le cesium du sol

20’57 – Le strontium de l’avoine

21’18 – Education des enfants

21’58 – Zones interdites

22’18 – Logo de l’institut Belrad

22’58 – Les fondateurs de l’institut

25’00 – Rôle et objectif du Belrad

25’40 – Fonds européens « qualité radiologique & confiance sociale »

27’50 – Atelier bilan: épigénétique & tétraplégie

31’47 – La radioprotection & les pathologies graves

 

La vraie place, le vrai coût du nucléaire ?

Le 4 août à la salle des fêtes de Formigny – 18h30
Caroline Amiel – dans les CLI de l’ANDRA et d’Orano La Hague

La conférence

5’32 – La production d’électricité en France à 77 % nucléaire
9’ 39 – 58 réacteurs répartis dans 19 centrales
13’07 – Production mondiale du nucléaire à moins de 14 % de l’électricité mondiale = une sortie du nucléaire possible
15’21 – Evolution du nucléaire de 1950 à nos jours = baisse significative depuis 30 ans
18’43 – Le coût : augmentation du coût de maintenance depuis Fukushima
23’00 – Grand carénage de tous les réacteurs : bataille de chiffres entre EDF et CCPTES
26’13 – Le coût du démantèlement
31’21 – Les réacteurs en cours de démantèlement
33’04 – Inversion de la courbe mondiale de production : plus de renouvelables que
de nucléaire et d’énergie fossile à partir de 2013
34’32 – Passage du nucléaire vers le renouvelable
36’13 – Baisse du coût des renouvelables en 2018

Le nucléaire est-il compatible avec la démocratie ?

Le 3 août à la salle des fêtes d’Isigny – 18h30
Didier Anger

Le teaser en 3 minutes 40 – Plus il y a de nucléaire moins c’est démocratique, le nucléaire c’est dictatorial.

La conférence

6’24 – L’état et le nucléaire ne font qu’un : Robert Galley, A L Y Giraud

8’09 – Liaison entre le civil et le militaire

12’09 – Collusion entre le politique et l’industriel

13’18 – La mafia du nucléaire

14’29 – Absence de débat démocratique ou de consultation populaire, démocrature

17 ‘20 – Le risque lié au transport du plutonium, de l’uranium,  aux conflits armés et terroristes n’est pas compatible avec la démocratie

 

Où en est-on de la sécurité et de la sûreté nucléaire aujourd’hui ?

Le 31 juillet à la salle des fêtes de Saint Sauveur le Vicomte – 18h30
Yannick Rousselet – Chargé de campagne nucléaire à Greenpeace France

En 2 minutes 14, le teaser

La conférence

Les effets biologiques des radiations ionisantes : où en est-on sur la question des faibles doses?

Le 29 juillet au Sciotot aux Pieux – 18h30

Pierre Barbey – ACRO

Pierre Barbey est Maître de Conférences Universitaire en Biologie cellulaire. Spécialiste de la radioprotection, il est responsable de la prévention des risques radiologiques au sein de son Université depuis un peu plus de 25 ans.

Il est l’un des fondateurs de l’Association pour le Contrôle de la Radioactivité dans l’Ouest (ACRO), créée à la suite de la catastrophe de Tchernobyl, association dotée d’un laboratoire indépendant d’analyse et de surveillance de la radioactivité dans l’environnement. Depuis sa création, pierre Barbey agit comme Conseiller scientifique bénévole au sein de l’ACRO.

Il est par ailleurs membre du Haut Comité pour l’Information, la Transparence et la Sécurité Nucléaire (HCTISN).

La conférence
2’17 – Les différentes radiations: particules alpha; les électrons, les rayonnements ionisants
3’40 – Les dégats biologiques sont créés par arrachage d’électrons
4’13 – Notion dose/énergie en joule/kg
5’00 – Les voies d’exposition: inhalation. Contamination
7’53 – Notion d’organe cible: la thyroïde & l’Iode
8’26 – L’escroquerie des « bons ions négatifs »
10’50 – L’ionisation est instantanée
11’43 – Les radicaux libres
12’00 – Les mutations génétiques (effet après dix ans ou plus)
12’26 – Effets biologiques directs: brûlures et induits: cancer
14’00 – Historique de la réglementation:
15’12 – 1896 rayons X, cancer et leucémies
16’13 – 1910 naissance de la radiobiologie
17’35 – 1928 limite: 1000 milli Sievert/an
aujourd’hui 50 fois moins!…
18’33 – Effet sur les gènes, la cassure chromosomique
20’27 – La relation dose-effet: linéaire ou pas?
22’44 – Cellule irradiée et cellules voisines: l’effet supra linéaire des très faibles doses.
24’23 – Une espérance de vie de 25 ans, s’il n’y avait pas de réparation spontannée…
25’13 – Le paradoxe: à dose faible il y a réparation;
à dose vingt fois plus faible, il n’y en a pas!…
26’40 – Epidémiologie et radiothérapies
28’00 – Le seuil d’inocuité en dose totale: 100 millisievert
29’10 – Etudes de radiodiagnostic & cancers induits
32’16 – Ne pas jeter le bébé avec l’eau du bain
32’30 – Etudes « scanner & enfants »
risque de leucémie et scanner thoraciques
(irradiation de la moelle osseuse)
34’38 – Etude australienne sur cohorte de 7000 individus suivis pendant 9 ans:
augmentation de 24 % des cancers
34’38 – Effets biologiques autres que les cancers
cataractes chez travailleurs exposés aux neutrons
39’00 – En 2018 le seuil d’inocuité est abaissé à 20 milliSievert.

 

L’EPR de Flamanville : des risques d’accident ?

Le 28 juillet au Siou à Siouville – 18h30
Didier Anger

Le teaser en 2 minutes

La conférence

Agriculture et nucléaire peuvent-ils cohabiter ?

Le 27 juillet au Centre Thomas Hélye à Biville – 19h00
André Guillemette – Représentant de l’ACRO dans les CLI Orano La Hague et CSM
Emmanuel André – Agriculteur à Vauville

Le teaser d’Emmanuel André

André Guillemette aborde entre autres
– les taux anormaux de plutonium à l’extérieur du site, dans la zone Nord-ouest à la source du Ru des Landes, multi-pollution qui date des années 1970,
– Les rejets atmosphériques et marins de carbone 14 par l’usine de La Hague qui provoquent le doublement du taux de carbone 14 dans les écosystèmes terrestre et marin.
– Les rejets de tritium du CSM depuis les années 1970.

Emmanuel André parle de son ressenti en tant qu’agriculteur proche de La Hague et des questions qu’il se pose.

André Guillemette est représentant de l’ACRO dans les CLI Orano La Hague et CSM. Il participe aux travaux du Groupe Radioécologie Nord-Cotentin (1996 – 2007) et aux travaux du GT tritium créé par l’ASN (2008-2010).
Il est membre de l’association Global Chance, association de scientifiques qui s’est donné pour objectif d’informer sur les menaces qui pèsent sur l’environnement et de promouvoir un développement mondial équilibré.

La conférence d’André Guillemette

Centrale de la Hague et agriculture; zone humide sensible et pollution par radionucléïdes
2′ 42 – Site Areva et Zone agricole
4’31 – Mesure de radio-activité en Bequerel par kg
strontium, iode, plutonium
8’43 – Effet de l’incident de 1974 sur la contamination du lait
10’40 – Mesure du cesium et du strontium dans le lait
11’40 – Incendie du silo 130 le 6 Janvier 1981
12’31 – Mesure de l’impact 8 mois plus tard: augmentation de 6,6 bequerel par mètre carré.
14’14 – Augmentation de 5 micro Sievert par an pour le Césium 137
15’11 – Calcul d’impact du Groupe Radiologique du Nord-Cotentin: niveau 5
17’24 – Photo du silo en 2016
18’00 – Etude au niveau d’un abreuvoir aménagé
19’42 – Mesure du Carbone 14 dans environnement terrestre et marin
21’10 – Rejets gazeux: Krypton et liquides: Iode
22’56 – Mesures des rejets du retraitement: Tritium
24’20 – Etude du carbone 14 (période 5730 ans)
26’20 – Mesure dans l’herbe dans la zone à 1 km:
1200 bequerel/kg: 3 à 5 fois la radio activité naturelle
28’40 – Mesure du Carbone 14 dans le lait (zone de 0 à 5 km du site): 350 bequerel par Kg (valeur normale 226)
30’25 – Mesures chez plante: thym et animal: lapin
Difficulté de conclure
36’10 – Proposition pour réduire l’incorporation de radionucléïdes dans les plantes: le rejet de nuit (pas de photosynthèse)… Toujours à l’étude…
37’00 – Mesure des rejets marins dans la chaine trophique: Fucus, crabes, Coquille saint jaques, seiches.
42’10 – Débat sur la mesure d’impact de l’incident de 2008
ASN et la SOCATRI
44’54 – Sellafield et l’autorité du Nucléaire en Angleterre

La conférence d’Emmanuel André