L’extrait de notre lettre ouverte aux députés datant du 27 août 2018

« La question des déchets est très largement sous-estimée. La question de Bure ne représente que la partie visible de l’iceberg.

Alors qu’un débat public est sur le point d’avoir lieu, le manque total de transparence et les liens d’influence cités plus tôt ne permettent pas de croire en l’impartialité de ce débat.
Cette question est transversale et touche aux sujets suivants:
– Le devenir de l’usine de retraitement de La Hague et les liens avec le nucléaire militaire
– La réalité du devenir des matières radioactives valorisables
– Les transports de matières radioactives
– Leur devenir et les pollutions qui en découlent
– La sécurité et la sûreté pendant des milliers d’années des sites de stockage et d’entreposage
– Les transactions internationales en déchets nucléaires et les créations de zones de déchets dans certains pays
– Les coûts du nucléaire.« 

Pour en savoir plus