Dominique Boutin – FNE, membre de l’ANCCLI

Le 13 août à Fécamp

Lien vers le Facebook live

Quatre documents associés

1) la présentation du document officiel sur les accidents du WIPP. Il
est public et peut être utilisé tel quel. Présentation-D-Boutin_Accidents-Wipp

2) Incertitudes de nature géologiques de Cigéo, doc perso pour la grande
marche INCERTITUDES BIOCHIMIQUES ET GEOLOGIQUES concernant le projet CIGEO

3) les « essentiels » doc officiel de l’ANDRA. Les références du site sont
en fin de doc Les_Essentiels_2019

4) les références du rapport complet sur le WIPP, seul document complet
en français Lien Rapport WIPP

 

Des repas bio végétariens à partir de 5 euros pendant la marche. Cela n’est possible que parce que:

Un grand merci donc à:

la Biocoop Fréquence Bio de Caen (aller sur leur site)
la Biocoop Jonathan d’Hérouville St Clair et d’Ifs  (aller sur leur site)
la Biocoop de Mondeville Bourg (aller sur leur site)
la Biocoop du Bocage de Vire (aller sur leur site)

Si vous souhaitez nous aider, nous avons besoin de fruits, légumes et fromages sur notre parcours, mais aussi d’un certain nombre d’ingrédients non périssables spécifiques (quinoa, huile d’olive). N’hésitez pas à nous contacter.

J-2. Ca y est l’heure du départ approche. Il est temps de faire mon sac…

Pour vous aider, voilà une petite liste de ce qu’on a mis dans nos sacs les années passées alors que nous préparions cette petite marche.

Equipement minimal pour camper
– 1 tente
– 1 couverture (qui nous sert de matelas et de base pour les pique-nique). Perso, je prendrais peut-être un matelas auto-gonflant cette année. A vous de voir, ce dont vous avez besoin sachant qu’on a peu de temps pour monter et démonter chaque jour.
– 1 sac de couchage
– 1 lampe de camping
– 1 couteau/cuillère/torchon.  Vu que la cantine mobile nous accompagne, vous les utiliserez moins, mais c’est toujours utile.
– poudre pour laver le linge
– 1 gourde d’1 litre étanche. Attention, certaines gourdes plastiques de chez Décathlon ne sont pas étanches.

Vêtements
4 sous-vêtements
2 paires de chaussettes
1 robe
1 pantalon
2 tee-shirts de la marche+1 tee-shirt de ville
1 short
1 sweat
1 paire de sandales de rando
1 paire de chaussures légères de rando de pluie (j’ai très bien vécu sans les deux années passées)
1 coupe-vent
1 sur pantalon de pluie
1 casquette pour le soleil
1 cape de pluie
1 maillot de bain
1 grande serviette (cela sert pour marcher les jours où il fait chaud)

Equipement de toilette
trousse de toilette
1 barre de savon shampooing
1 brosse à dent
dentifrice
Quelques pansements / désinfectant
Crème solaire
médicaments
Papier toilette
lunettes / lunettes de soleil
fil et aiguille
pince à épiler

Equipement administratif
téléphone + chargeur
tickets et contacts pour le premier rendez-vous
tickets et clés pour le retour
Carte d’identité
Moyen de paiement
Permis de conduire (même si vous venez sans voiture)
Carte vitale
Et comme le disait mon grand-père, rien n’est indispensable sauf le superflu… donc un ou deux éléments pour votre confort personnel…

Aussi, si vous êtes musicien, prenez votre instrument (Evitez les contrebasses).

Les bagages partiront à 9h00 le matin vers le lieu d’arrivée… Mais parmi ces éléments, il faudra prévoir 1 sac à dos à garder avec vous en journée avec
– la gourde d’eau
– quelques aliments
– le coupe-vent et le matériel de pluie (chaussures/chaussettes/pantalon de pluie et serre-jambes de cyclistes/protection pluie pour le sachet vous même)
– le short, les sandales, la crème solaire, les lunettes de soleil, la casquette
– un pantalon léger pour les hautes herbes
– carte vitale, quelques sous et le sourire

Veillez à ce qu’il reste confortable à porter.

Il est assez fréquent d’avoir besoin de se changer en journée, soit parce qu’il pleut, soit parce que la température a monté de 8°, soit parce qu’on passe par un chemin délimité par des orties…
Prévoyez sans vous encombrer…

 

Eau, Air, Feu, Terre… Les 4 Fantastiques’ s’expose à l’hôtel de Ville de Rouen jusqu’au 2 juillet !

L’exposition ‘Eau, Air, Feu, Terre… Les 4 Fantastiques’ nous interroge sur notre rapport à l’énergie. Elle sera ouverte au public jusqu’au 2 juillet dans la galerie du premier étage de l’hôtel de ville.
Composée de sculptures, dessins, peintures, photographies, et collages, elle nous emporte dans un voyage autour du monde.

L’exposition préfigure ‘la Grande Marche’ de la Hague à Paris qui aura lieu cet été du 24 juillet au 25 août pour un débat sur le nucléaire et la transition énergétique avec plus d’une trentaine de conférences sur tout le territoire normand.

Trois petites filles de François Compagnon

Trois petites filles de François Compagnon

Le mot du maire
‘L’initiative citoyenne ‘La Grande Marche’ et la Ville de Rouen s’associent pour une exposition inédite en faveur de la transition énergétique. Au travers des oeuvres exposées dans les galleries de l’Hôtel de Ville (peintures, sculptures, dessins, photos…), les citoyens sont invités à remettre en question leur rapport à l’énergie.
L’exposition interroge en effet les rapports de l’homme à l’énergie, et montrent les conséquences négatives que peut engendrer le surexploitation des ressources naturelles. Ces oeuvres dénoncent certaines de nos pratiques au quotidien. Il est aussi question de l’avenir de notre mix énergétique, et du monde que nous voulons pour demain. Entre progrès et destruction, l’Homme entretient un rapport complexe à l’énergie, à la fois source d’émancipation et de condamnation.
La ‘Grande Marche‘ et la ville de Rouen vous attendent nombreux et nombreuses à cette exposition au coeur de l’actualité ! Utilisons l’intelligence collective pour faire de Rouen la capitale du monde d’après, pionnière et modèle de la transition social-écologique.’
Nicolas Mayer Rossignol, Maire de Rouen, Président de la Métropole Rouen Normandie
Jean Michel Bérégovoy, Adjoint au Maire en charge de la Ville résilience et de la transition énergétique
Artistes présents à l’exposition : Antoine Bernollin, François Compagnon, Michel Lagrange, Peter Larsen, Anoush Morales, Roland Moulin, Philippe Olive, Lou Parisot, Véronique Pigné, Enfants de Tchernobyl Belarus, URL Fighters et Vagabonds de l’Energie

Contactez-nous si vous souhaitez des affiches pour coller autour de chez vous, dans les lieux qui vous portent et vous entourent !

Nos flyers sont là pour annoncer la marche de cet été. N’hésitez pas à nous en demander pour les distribuer, à les imprimer vous même ou à les envoyer à ceux de vos contacts que vous pensez intéressés , qu’ils soient convaincus, juste curieux ou prêts à la discussion sur le sujet!

 

Ce samedi 13 mars à Rouen à 14h30, un rassemblement se tiendra place de la Cathédrale afin de manifester pour une sortie du nucléaire et contre la mise en service de l’EPR de Flamanville et la construction d’EPRs à Penly. Voici le lien sur l’événement Facebook.  https://www.facebook.com/events/185495969614803/
Des covoiturages seront organisés pour cet événement. N’hésitez pas à nous envoyer des mails pour cela. nucleaireenquestions@gmail.com
D’autres événements auront lieu le 13 mars à Carentan, à Flamanville, au Havre, à Nantes et partout en France. Si vous souhaitez voir la liste complète des événements organisés pour cette semaine particulière de l’anniversaire de Fukushima, vous pouvez vous rendre sur la page du réseau Sortir du Nucléaire.
———–
Mis à jour du 14 mars
Ci-après l’allocution de Béatrice Hovnanian pour Nucléaire en Questions au rassemblement:
On est ici, rassembler à Rouen pour le triste anniversaire de Fukushima parce que l’heure est grave.
– Des centrales vieillissantes
– Un EPR en construction dont on doit encore refaire des soudures quasi inatteignables, et dont le couvercle devra être changé en 2024
– Un centre de retraitement à La Hague qui fuit, dont les piscines sont pleines à rabord et pour lequel la seule solution qu’on est trouvé est de reconstruire une nouvelle piscine géante
Tous les indicateurs sont au rouge.
La proposition d’EDF en faillite et de l’état Français est celle de la fuite en avant, celle de reconstruire de nouveaux EPRs. Et comme ces petites bêtes aiment bien l’eau froide de la Manche, c’est ici en Normandie qu’on aimerait les installer.
La Normandie est déjà une des régions les plus nucléarisées au monde.
Parler de la transition énergétique, c’est accepter de s’engager dans un débat technique, économique et philosophique. Mais sortir du nucléaire, c’est possible. Les solutions existent. Oui, il faut soupeser ces solutions et accepter que si l’homme ou la femme providentiel n’existe pas, la solution miracle de l’énergie n’existe pas non plus. Mais il nous faut accepter cette complexité et aller de l’avant.
Il est possible de sortir du nucléaire, tout en créant des emplois. Il est possible de sortir du nucléaire tout en garantissant une énergie bas carbone.
Mais pour cela, il faut le vouloir et aller de l’avant.
Trop nombreux sont ceux qui sont prêts à accepter le nucléaire parce qu’il ne voit dans les solutions que les difficultés qu’elles posent. Les solutions sont complexes, mais elles existent.
Et refuser cette complexité, c’est accepter de faire comme avant, de ne rien changer.
Or aujourd’hui, on ne peut plus faire courir aux Normands, à la France, le risque inutile d’une catastrophe. Nous ne pouvons plus accepter de polluer pour des centaines de milliers d’années à chaque fois qu’on allume une ampoule.
Cet été, avec Nucléaire en Questions, nous marcherons de La Hague à Paris du 24 juillet au 25 août pour discuter, pour prendre le temps de comprendre les différents enjeux avec 31 conférences proposées pour débattre du nucléaire et de la transition énergétique. Vous êtes les bienvenus pour nous rejoindre, pour venir marcher avec nous.
Plus que jamais, il nous faut changer d’énergie, changer de système, mais nous ne pourrons le faire que si nous sommes tous unis, citoyens, associatifs, politiques. Cet été, nous marcherons ensemble, unis dans ce but de permettre à tous de s’approprier ces solutions.
Il nous faut sortir du nucléaire. L’état français voudrait nous y réengager pour 80 ans.
La sortie du nucléaire doit se faire maintenant, car on ne peut plus engager la santé de nos enfants, des générations futures, et des espèces qui habitent notre terre.
Ce jeudi 11 mars à 16h, nous vous invitons à Tandem, 8 rue Nicolas Oresme, en extérieur pour le vernissage de notre exposition ‘Eau, air, feu, terre… Les 4 Fantastiques‘.
Le vernissage aura aussi lieu en ligne sur notre page Facebook.
Les quatre éléments tels quatre super héros. Des super héros avec la force, la puissance requise pour sauver l’humanité. Toutefois, traditionnellement, dans le récit des super héros, ceux-ci ne peuvent immédiatement user efficacement de leurs pleins pouvoirs.
Cette exposition, faite de sculptures, de peintures, de dessins, de photos est une réflexion par rapport à l’être humain et à l’énergie. Elle inclut des dessins d’enfants de Tchernobyl. Elle se veut comme une autre manière d’appréhender le discours autour de l’énergie, d’inciter au dialogue.
L’exposition sera visible du 8 au 20 mars à Tandem, 8 rue Nicolas Oresme.
Voici le lien de l’événement Facebook https://www.facebook.com/events/749578552430289
Triste Anniversaire : 10 ans d’anormalité à Fukushima?
David Boilley – Président de l’Association pour le Contrôle de la Radioactivité dans l’Ouest (ACRO)
Peut-on faire autrement?
Julien Frémond – Les Sept Vents
Dix ans après la catastrophe de Fukushima, une conférence pour revenir sur ce qui a été fait depuis l’accident et sur la manière dont est alors ‘géré’ le nucléaire et la vie qu’elle influe.
Nous nous poserons aussi la question des alternatives au nucléaire.
Sur 1h30, nous passerons 1 heure à répondre au débat. Venez avec vos questions, vos doutes.